Dr Anne-Sophie Michallet

Evolution de la LLC

Quel impact du stade de la maladie sur mon diagnostic et pronostic ?


Les stades maladies définissent en fait des maladies soit endormies soit des maladies qui doivent être traitées, c’est le stade. Donc c’est effectivement une « stadification » qui a été créée par M. Binet qui est français en 1981 qui est toujours vrai à ce jour. Donc il y a un stade A qui est le stade où l’on a qu’une lymphocytose et le pronostic c’est : je vais vivre avec cette maladie pendant plusieurs années et peut-être que cette maladie ne se réveillera jamais, je ne traiterai pas. Les autres stades sont des stades qu’on appelle B et C qui correspondent à des expressions de cette pathologie soit avec un syndrome tumoral ganglionnaire soit avec ce qu’on appelle une insuffisance médullaire, et ces malades vont devoir être traités à ce moment-là.

Pourquoi ne pas commencer à traiter le plus vite possible sachant qu’il y a de de fortes chances que j’en ai besoin un jour ?

Alors est-ce qu’il faut traiter le plus vite possible, ce n’est pas tout à fait vrai, puisqu’il y a des patients qui ne seront jamais traités, il y a un tiers des malades qui n’auront pas besoin de traitement. Traiter le plus vite possible, ça a été déjà (...), on a déjà essayé ça au départ, on s’est posé cette question-là en disant on va devoir traiter les patients que sur la lymphocytose et en fait si on traite ces patients-là, on va créer en fait une évolution des clones qui vont devenir de plus en plus agressifs, donc on ne traite que sur des critères de maladie et pas juste sur un chiffre lymphocytaire.

Quels sont les symptômes qui doivent m’alerter d’une rechute ou d’un besoin de traiter ?

Alors les symptômes ça peut être des symptômes, la fatigabilité on en a parlé mais il n’y a pas que ça , les critères ce sont l’apparition syndrome tumoral ganglionnaire donc des ganglions qui apparaissent ou alors ce qu’on appelle des cytopénies c’est-à-dire l’apparition d’une anémie donc une baisse des globules rouges ou une baisse des plaquettes, le symptôme c’est la fatigue, pour la baisse des plaquettes les symptômes c’est une hémorragie par exemple et ou ça peut être aussi un gros problème infectieux qui fait diagnostiquer une maladie active.

Est-ce que je suis une personne à risque pendant l’épidémie de COVID-19 ?

Donc est-ce que les patients avec une LLC sont des personnes à risque pendant l’épidémie du Covid ? alors c’est des personnes à risque, on en a déjà parlé sur le plan infectieux parce qu’ils ont un déficit qui est inhérent à leur maladie, qu’ils aient ou pas des critères de maladie active, ils ont un déficit immunitaire et ce déficit immunitaire les rend fragiles par rapport à tous les virus, que ce soit la Covid mais que ce soit aussi le virus de la grippe, ou tout autre type de virus.